Skip to content

Les solutions étudiées et abandonnées

Des études lancées en 2018

Entre 2018 et 2020, des études ont été menées, afin de poursuivre le développement du réseau de transports en commun : maintien ou suppression de la LER, bus à haut niveau de service, tramway, tram-train. En 2021, le conseil communautaire a décidé de retenir la solution tramway.

Le maintien de la situation actuelle et ses conséquences sur les mobilités

– Pas d’amélioration de la desserte de la Vallée de la Lézarde

(Une fréquentation de la ligne LER qui stagne avec un coût d’exploitation très élevé, une desserte de l’hôpital Jacques Monod limitée)

 

– Pas de réponse à l’enjeu de renouvellement urbain dans les quartiers prioritaires ou en développement

(La densification des quartiers sud jusqu’au Stade Océane, le désenclavement du quartier de Graville, le renouvellement urbain du quartier de Soquence)

 

– Pas d’augmentation des déplacements en transport en commun sur le territoire ni de réponse aux objectifs de report modal de la voiture individuelle vers les modes de transport doux ou collectifs

(La circulation automobile à l’entrée de la ville du Havre ne sera pas captée, et la coupure urbaine du carrefour de La Brèque ne sera pas corrigée).

Le bus à haut niveau de service (BHNS)

Il consiste à aménager la ligne 3 de bus dans les quartiers sud et de Graville-Soquence et à prolonger cette ligne jusqu’à la Ville d’Harfleur, tout en maintenant en l’état la ligne LER.

 

Les + : 

– Un investissement de départ plus limité (92 M€ HT).

– Pas de changement pour les usagers actuels de la LER.

 

Les – :

– Des correspondances nécessaires à Harfleur et à la gare du Havre.

– Scénario très couteux en fonctionnement chaque année, sans augmentation suffisante de la fréquentation pour atténuer ces surcoûts.

Le scénario tramway « une branche »

Il consiste à créer une branche de tramway entre la gare du Havre et Montivilliers en passant par les quartiers sud du Havre, Graville, Soquence et Harfleur. Le tramway remplace la LER.

 

Les + :

– Une rentabilité relativement rapide au regard de l’investissement (environ 300 M€ HT) et de l’impact positif sur la fréquentation du réseau.

– Les quartiers sud sont reliés à la fois au centre-ville du Havre et à la Vallée de la Lézarde

 

Les – :

– Un temps de parcours des usagers actuels de la LER jusqu’à la gare du Havre qui passe de 17 à 30 minutes environ

– Pas de desserte du centre ancien (Massillon)

Le scénario tramway « une branche » avec le tram-train

Il consiste à créer une extension du réseau de tramway entre la gare du Havre et Montivilliers. La ligne entre Montivilliers et Harfleur est utilisée par des rames de tramway qui poursuivent leur trajet via les quartiers sud. Les véhicules tram-trains circulent entre Rolleville et Le Havre en trajet direct, sans passer par les quartiers sud.

 

Les + :

– Un temps de parcours réduit entre Montivilliers et Le Havre pour les usagers actuels de la LER

– Une desserte des quartiers sud du Havre avec le tramway

 

Les – :

– Une incompatibilité de gabarit du tram-train avec le réseau tramway existant

– Un coût d’investissement et de fonctionnement élevé

– Pas de desserte du centre ancien (Massillon).