Skip to content

La solution proposée

Les grandes lignes du projet

Le projet consiste à créer 13 km de nouvelles voies de tramway avec :

1 branche de 3 km entre la gare et les quartiers sud du Havre,

1 branche de 10 km entre la gare du Havre et Montivilliers, dont 4,5 km sur le réseau ferré existant de la LER

19 nouvelles stations voyageurs seraient créées pour desservir les quartiers et équipements.

Un tramway circulera toutes les 8 minutes environ en journée et toutes les 15 à 30 minutes tôt le matin et tard le soir.

Moins de 25 minutes seraient nécessaires pour relier la Gare du Havre à Montivilliers et 8 minutes environ pour rejoindre les quartiers sud.

Deux parcs relais au moins seront aménagés à Harfleur et Montivilliers.

Le tracé des deux nouvelles branches

– Branche est-ouest vers Montivilliers : Depuis le réseau existant au niveau du cours de la République, cette nouvelle branche relie les quartiers Est du Havre (Massillon, Graville, Soquence), ainsi que les communes d’Harfleur et de Montivilliers.

 

– Branche vers les quartiers sud : Depuis le carrefour de la gare du Havre, sur le cours Lafayette, cette nouvelle branche relie les quartiers sud du Havre via les Docks et le quartier Saint Nicolas pour finir au cœur du quartier Vallée Béreult, secteur en plein renouvellement urbain.

Les équipements desservis

Le projet permettra de renforcer la desserte des grands équipements du cœur métropolitain depuis les quartiers sud et la Vallée de la Lézarde (pôle des gares, établissements d’enseignement supérieur, territoire des docks), de relier les trois grands équipements de santé de la Communauté urbaine (l’hôpital Jacques Monod, la clinique des Ormeaux, l’hôpital Privé de l’Estuaire), de desservir les équipements sportifs existants et futurs (stade Océane, complexe sportif Jules Deschaseaux, parc sportif de la Vallée Béreult) ainsi que les 11 établissements d’enseignement du territoire (6 350 élèves)

Les variantes étudiées

· Le tracé pour la desserte de Graville et Soquence

Deux variantes sont envisageables :

– Un passage par l’avenue Jean-Jaurès

– Un passage par la rue de Verdun

· Le terminus à Montivilliers

Le terminus à Montivilliers doit assurer le stockage des rames du tramway (en attente de voyageurs) et constituer un parking relais pour les automobilistes en provenance des communes situées en amont de la vallée de la Lézarde.

Trois variantes sont envisagées pour le terminus à Montivilliers.

· Le terminus dans les quartiers sud

Le terminus de la nouvelle branche vers les quartiers sud doit assurer le stockage des rames du tramway (en attente de voyageurs) et constituer un pôle d’échanges pour les lignes de bus desservant les autres quartiers (quartier des Neiges, Caucriauville…).

Trois variantes sont envisagées pour le terminus dans les quartiers sud.

· Le(s) emplacement(s) pour les parcs relais

Deux parkings-relais ou plus seront aménagés à Montivilliers (au terminus) et Harfleur (à la Brèque). D’autres espaces de stationnement déjà existants pourraient être aménagés, afin d’être utilisés comme parkings-relais secondaires.

· Le(s) emplacement(s) pour les stations de tramway

19 nouvelles stations, positionnées au plus près des quartiers d’habitation et des équipements, seraient créées, afin d’assurer une desserte fine du territoire. Les nouvelles stations seront facilement repérables et accessibles à tous. L’emplacement exact des stations n’est pas défini à ce stade du projet.

Les bénéfices

Le projet est porteur de changements concrets :

· Des quartiers et équipements mieux desservis

· Un accès plus performant aux emplois

· Un cadre de vie plus agréable (trottoirs, mobiliers, éclairages, plantations, etc.)

· Une pratique de la marche à pied et du vélo facilitée

· Une circulation automobile moins importante aux entrées de villes

· Une qualité de l’air améliorée (tramway électrique)

· Un espace public accessible à tous : piétons, cyclistes, usagers du tramway et des transports en commun, automobilistes, livreurs… Chacun aura sa place pour une cohabitation harmonieuse

 

Plus d’infos en page 37 du dossier de concertation