Skip to content

Foire aux questions (FAQ)

Retrouvez ici toutes les réponses aux questions les plus fréquemment posées concernant le projet.

1 - Qu’est-ce que le projet d’extension du réseau de tramway ?

Le projet consiste à étendre le réseau de tramway existant sur une longueur de 13 km environ, avec la création de deux nouvelles branches. Reliant les communes du Havre, d’Harfleur et Montivilliers, en quelques minutes, il offre un service de transport performant. Il constituera la colonne vertébrale du réseau de transport en commun de la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole. Des aménagements seront réalisés afin de réduite l’usage de la voiture et faciliter la pratique des modes doux (vélo, marche à pied).

2 - Pourquoi une concertation sur le projet ?

Compte tenu de son coût estimé à environ 320 M€, le projet porté par Le Havre Seine Métropole nécessite une saisine obligatoire de la Commission nationale du débat public (CNDP), conformément au code de l’environnement. Le 5 mai 2021, la CNDP a décidé de l’organisation d’une concertation préalable en application du code de l’environnement. Elle a nommé Dominique PACORY et Bruno BOUSSION, garants de la concertation.

La concertation a pour objectifs de :

– Débattre de l’opportunité, des objectifs, des caractéristiques du projet et des solutions alternatives étudiées,

– Informer le public et répondre à ses interrogations sur l’état d’avancement du projet, ses objectifs et ses effets,

– Enrichir le projet par le public pour aboutir à des solutions partagées.

3 - Quelles sont les suites données aux avis et aux remarques recueillis lors de la concertation préalable ?

Dans un délai d’un mois à l’issue de la concertation, les garants élaborent un bilan de la concertation préalable et résument la façon dont elle s’est déroulée. Avant le 16 février 2022, la communauté urbaine Le Havre Seine Métropole rédige un document, rendu public, qui présente les enseignements qu’il tire de la concertation et la manière dont il en tiendra compte dans la suite du projet.

4 - Quel tracé pour la desserte des quartiers de Graville et de Soquence ?

Deux variantes sont envisageables pour la desserte des quartiers de Graville et Soquence et soumises à la concertation préalable du public :

– Un passage par l’avenue Jean-Jaurès : Après la rue Demidoff, le tramway continue tout droit sur l’avenue Jean-Jaurès jusqu’à son extrémité Est. Cette variante permet de desservir Graville et Soquence par le sud.

– Un passage par la rue de Verdun : Après la rue Demidoff, le tramway emprunte l’avenue Jean-Jaurès jusqu’au pont Auguste Blanqui, puis la rue Auguste Blanqui, la rue du Château et rejoint la rue de Verdun. Dans cette variante, la circulation du tramway se fait dans un sens, sur une voie réservée au tramway, et dans l’autre sens, sur une voie partagée avec les autres modes de déplacements.

5 - Où serait situé le terminus à Montivilliers ?

L’emplacement du terminus à Montivilliers reste à déterminer : l’objectif est d’y intégrer un parking-relais permettant d’éviter l’engorgement du centre-ville par les véhicules.

Trois variantes sont envisagées :

– La gare de Montivilliers

– Le Parking Simone Veil

– Le Hameau de la payennière

6 - Où serait situé le terminus dans les quartiers sud ?

L’emplacement du terminus dans les quartiers sud reste à déterminer : l’objectif est d’y intégrer un pôle d’échanges bus/tramway desservant l’ensemble des quartiers sud.

Trois variantes sont envisagées :

– Boulevard de Graville

– Quartier Vallée Béreult

– Quartier Champs-Barets

7 - Où se situeraient les nouvelles stations du tramway ? Les stations de tramway seront-elles accessibles à tous ?

Le projet prévoit de desservir a minima 19 nouvelles stations, espacées de 500 à 600 mètres en moyenne et positionnées au plus près des quartiers d’habitation et des équipements, afin d’assurer une desserte fine du territoire. L’emplacement exact des stations n’est pas défini à ce stade du projet mais fait l’objet d’échanges avec le public dans le cadre de la concertation. Les nouvelles stations seront facilement repérables et accessibles à tous. Elles seront dotées de nombreux équipements (abri, assises, informations voyageurs en temps réel, accessibilité aux personnes à mobilité réduite, borne d’achat de titres de transport…).

8 - Quel(s) emplacement(s) pour les parkings-relais ?

Deux parkings-relais ou plus seront aménagés à Montivilliers (au terminus) et d’Harfleur, afin d’éviter l’engorgement des centres-villes par les véhicules. D’autres espaces de stationnement déjà existants pourraient être aménagés, afin d’être utilisés comme des parkings-relais secondaires. L’emplacement des parkings-relais pourra faire l’objet d’échanges avec le public lors de la concertation.

9 - Pourquoi réorganiser le réseau de bus ?

Le réseau des lignes de bus du territoire sera réorganisé, afin de proposer une offre de bus adaptée et coordonnée avec le nouveau réseau de tramway. Les aménagements dédiés au tramway bénéficieront à certaines lignes de bus dans certains secteurs (rue de Verdun, carrefour de la Brèque) et aux abords de la gare du Havre (cours Lafayette, quai Colbert).

Un service de bus remplacerait la LER entre Rolleville, Epouville et Montivilliers (terminus du tramway). La desserte en bus d’Epouville et de Rolleville continuera de fonctionner à la mise en service du tramway. La fréquence sera ajustée progressivement pour tenir compte de l’évolution des usages.